• 18 août 1943, en visite chez Mr Mort

     

    Les salons

     

    Aujourd'hui, je me suis arrêtée à la morgue de Mr Mort pour le voir. Il est la seule personne en ville que je puisse considérer comme un ami; Il est la seule personne en ville qui me parle. Mais c'est toujours un plaisir de s'asseoir et de bavarder avec lui.

    Nous avons évoqué notre première rencontre. A une époque, je pensais que cela pourrait être amusant d'avoir un travail, je suis donc allée à la morgue et j'ai demandé à voir le directeur des pompes funèbres. A ce moment là, Mr Mort s'occupant d'un client, il m'a prié d'attendre. Et curieusement, ils m'ont demandé de patienter dans la salle d'embaumement. Je me suis sentie de plus en plus agitée et gagnée par l'ennui; J'ai alors pensé que cela pourrait être drôle de grimper dans un des cercueils.

    C'est seulement le lendemain que Mr Mort  a réalisé qu'il m'avait malencontreusement enterré - Il avait découvert la pauvre âme qu'il était censé inhumer, posée là où je l'avais laissé, dans le placard à balai. Mais je suis malheureusement la seule à avoir trouvé ça amusant. J'ai évidemment eu le poste, et je me suis fait un ami.

     

     En outre, ca m'a laissé du temps pour réfléchir à ma collection de pierres.

     

     Les salons

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :